De l'Hypnose, de l'EMDR à laThérapie Brève Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy

Hypnose Clinique et Thérapeutique: Un processus psychophysiologique




II - Un processus psychophysiologique

Il existe un phénomène physiologique : la « transe naturelle », positive, féconde, utile à la bonne santé. Elle est impliquée dans les processus intégratifs des fonctions supérieures du cerveau. Elle est assimilée parfois à une sorte de « rêverie ».

Son fonctionnement est spontané et physiologique, avec un rythme quotidien propre comme le sont les autres cycles neurophysiologiques, par exemple ceux du sommeil ou de l’attention.

Ces processus physiologiques peuvent aussi être déclenchés par des situations de stress ou de traumatisme. Ils agissent comme des réactions réflexes de protections ou d’adaptations (Sidération, amnésie sélective), mais ce mécanisme de protection, destiné à survivre au traumatisme n’empêche pas la survenue de syndromes post-traumatiques divers, avec parfois hypermnésie en flash-back… (Bellet, réf 2)

Lorsque l’état d’hypnose est induit volontairement par un soignant dans un objectif de soin, on parle d’hypnose thérapeutique qui respecte l’intérêt et l’autonomie du sujet hypnotisé. Pour qu’il y ait hypnose, il faut qu’il y ait une intention initiale et un espace de travail défini (alliance thérapeutique).

La question du cadre éthique et déontologique de son utilisation est donc au coeur du débat actuel sur l’hypnose.





Rédigé le 18/02/2020 à 01:02 | Lu 110 fois | 0 commentaire(s) modifié le 18/02/2020

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :









1 2

Quid de l'Hypnose ? | Quid de l'EMDR ? | Hypnose et diversités thérapeutiques | Hypnothérapeutes | Congrès d'Hypnose | Notes de lecture



Formation Paris